Retour

Le «reverse sneezing», c’est quoi? Et est-ce que c’est dangereux?

Flair animal / Santé / Sécurité / Le «reverse sneezing», c’est quoi? Et est-ce que c’est dangereux?
Carlin

L’éternuement inversé est une condition bénigne qui peut toutefois être très épeurante la première fois que nous en sommes témoins. Elle est communément rencontrée chez le chien, notamment les chiens de petite race et les chiens à nez court, et se manifeste par une série d’efforts bruyants à l’inspiration et des spasmes respiratoires, pouvant parfois être confondue avec une détresse respiratoire.

Bulldog anglais

Quelle en est la cause?

Les causes d’éternuement inversé sont multiples et résultent d’une irritation des voies respiratoires supérieures. L’irritation peut être secondaire à des allergies, des mites nasales, un corps étranger, une masse, une malformation anatomique (comme un palais mou trop long, souvent rencontré chez les chiens à nez court) ou toute infection des voies respiratoires. Chez certains chiens, le reverse sneezing peut simplement être causé par une trop grande excitation! Très souvent, la cause exacte est difficilement identifiable.

Quand faut-il consulter son vétérinaire de famille?

Lors d’épisodes isolés de reverse sneezing, il n’est souvent pas nécessaire de faire évaluer son chien par son vétérinaire. Par contre, si votre animal présente soudainement des épisodes répétés de reverse sneezing, ou si les épisodes s’accentuent en intensité, en durée ou en fréquence, il est alors plus prudent d’aller chercher un avis médical afin de s’assurer qu’il s’agit bel et bien de reverse sneezing et non d’une autre condition qui pourrait s’avérer beaucoup plus dangereuse. Il peut être judicieux de filmer son animal à quelques reprises durant ces épisodes afin de le montrer à votre vétérinaire lors de votre visite pour qu’il puisse constater le problème, car votre animal aura peu de chances de faire du reverse sneezing pendant sa visite!

Vétérinaire avec un bulldog français

Votre vétérinaire pourra examiner votre compagnon à quatre pattes et recommander des tests diagnostics afin d’identifier une cause sous-jacente parmi celles mentionnées plus haut. Il effectuera un examen approfondi du larynx pour détecter toute anomalie.  Une rhinoscopie (visualisation des voies respiratoires supérieures avec une caméra) et des biopsies pourraient être nécessaires pour déterminer la nature du problème.

Si votre vétérinaire a pu identifier une cause primaire, il pourra alors prescrire un traitement adapté pour prévenir de futurs épisodes de reverse sneezing.

Que puis-je faire pour soulager mon chien?

Lors de crise isolée, un des trucs qui peut être tenté à la maison est de boucher les deux narines quelques secondes ou encore de souffler dans le nez de l’animal afin de le forcer à avaler. Cela arrêtera les éternuements inversés. Une autre possibilité est de faire un massage délicat de sa gorge pour relâcher les muscles et arrêter les spasmes.

Les épisodes de reverse sneezing sont le plus souvent temporaires, se résolvent seuls et n’entraînent pas d’effets secondaires à long terme chez pitou. En cas d’inquiétude, il est par contre toujours plus judicieux de prendre rendez-vous avec votre vétérinaire ! Il pourra répondre à toutes vos questions, vous conseiller et vous rassurer.

Elle signe ce texte :

Dre Noémie Chassé est médecin vétérinaire et exerce depuis peu à l’Hôpital vétérinaire Le Gardeur, dans l’équipe de Dre Evelyne Joubert de qui elle apprécie le mentorat.