Retour

Les allergies alimentaires chez le chat et le chien

Flair animal / Santé / Mieux-être / Les allergies alimentaires chez le chat et le chien
Chien qui se gratte

Votre animal se gratte beaucoup, secoue la tête ou grignote ses pattes ? Il souffre peut-être d’allergies alimentaires.

Chat chez le vétérinaire

POSER LE BON DIAGNOSTIC 

D’abord, sachez qu’un chien ou un chat qui commence à se gratter du jour au lendemain ne souffre pas nécessairement d’allergies alimentaires. Dans tous les cas, la première étape est de consulter votre vétérinaire. On se doute bien qu’un animal qui se gratte beaucoup ou se mordille les pattes jusqu’à en rendre la peau rouge n’est pas confortable. Votre animal pourrait, entre autres, avoir des puces ou des mites de peau, une otite récalcitrante ou une infection de peau qui se traiteraient bien autrement que des allergies alimentaires qui, elles, demanderont de la patience et une diète adaptée. Votre équipe vétérinaire saura vous guider.

ALLERGIQUE À SA NOURRITURE ? 

Oui, votre chien pourrait avoir développé une intolérance à une ou plusieurs composantes de son alimentation. Les sources d’allergies alimentaires les plus courantes sont le bœuf, les produits laitiers et le poulet. Il faut savoir que les animaux sont allergiques à une protéine qui se trouve dans leur alimentation. Que cette protéine soit dans des croquettes sèches, de la nourriture en boîte, dans une diète maison ou encore une diète crue, le système immunitaire du chien y réagit de la même façon. Il est donc faux de penser que le type de diète de votre animal aura une influence sur la façon dont son immunité réagira à la protéine. Par exemple, si votre chat est allergique au bœuf, il sera allergique au bœuf dans ses croquettes, au bouillon de bœuf et au bœuf cru.

Chien avec de la nourriture

COMMENT AIDER SON ANIMAL ? 

Lorsque le vétérinaire aura établi que les allergies alimentaires sont envisagées dans le cas de votre animal, il vous proposera un plan de traitement. Soyez avisé : trouver la source des allergies alimentaires de votre animal peut prendre plusieurs semaines. Dans l’intervalle, votre vétérinaire saura soulager les démangeaisons de votre animal et vous aider à lui offrir une diète d’élimination visant à trouver la source de son inconfort. Évitez de lui faire suivre tout plein de diètes différentes par ci et par là en essayant de trouver une recette gagnante. Sans rigueur, vous risquez de prolonger l’inconfort de l’animal tout en empirant la condition de sa peau. Si vous faites équipe avec votre vétérinaire, votre chien ou votre chat aura toutes les chances de retrouver le chemin de la santé, un bol de nourriture à la fois !

Paru dans La Semaine du 5 novembre 2020. Pour plus d’informations, visitez le site du 7 jours